Environ 6000 migrants sont arrivés sur l'île italienne de Lampedusa, l'état d'urgence décrété — Genève Vision, un nouveau point de vue

0

Sur la petite île au large de la Tunisie, les autorités sont dépassées par un afflux de migrants qui tentent de rejoindre le continent européen. Les autorités locales ont décrété l’état d’urgence mercredi soir.

Le centre d’accueil de Lampedusa est conçu pour moins de 400 personnes et la Croix-Rouge italienne, qui gère depuis juin ces installations, a déclaré que sa capacité risquait d’atteindre un « seuil critique ».

La police a commencé à transférer une partie des migrants vers la Sicile par ferry et par avion.

« Acte de guerre »

Le vice-Premier ministre italien Matteo Salvini a qualifié d’ »acte de guerre » cette arrivée massive de migrants sur la petite île méditerranéenne.

« Ce n’est pas un épisode spontané, il est manifestement organisé, financé et préparé », a dénoncé le chef de la Ligue (extrême-droite) lors d’un événement devant des journalistes.

Plus d’arrivées

L’Italie est depuis des années l’une des principales portes d’entrée des migrants allant en bateau de l’Afrique du Nord vers l’Europe.

Le nombre de ces personnes arrivant par cet itinéraire sur le territoire italien a bondi cette année à près de 124’000 depuis janvier, contre 65’500 au cours de la même période en 2022, d’après les données du gouvernement.

Deuil sur l’île

Les traversées en bateau font régulièrement des victimes. Quatre personnes, une femme et trois enfants, ont péri dans un naufrage mardi alors que 21 autres migrants, tous des Tunisiens, ont pu être sauvés par les gardes-côtes.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un bébé de 5 mois s’est noyé après être tombé à l’eau, a écrit sur Facebook Filippo Mannino, le maire de l’île. Un deuil municipal a été déclaré.

doe avec agences