Les artistes Plonk & Replonk ont exporté l'humour suisse à Madagascar — Genève Vision, un nouveau point de vue

0

L’arrivée en plein cœur de la capitale malgache de ces images détournées, au rendu tant poétique que déjanté, est due à Claude Stadelmann, le producteur de l’exposition. Son ambition était de « faire sourire les gens, d’apporter un petit peu de gaîté, d’humour, surtout apporter un peu cette manière de voir le monde au second degré et de rire de ce que nous sommes », indique-t-il à la RTS.

« Les Suisses, les plus pénibles »

Pour l’occasion, la centaine d’œuvres graphiques a voyagé avec son créateur, Hubert Froidevaux, alias Bébert le fabricateur d’images, l’un des artistes du collectif Plonk et Replonk.

« Je suis curieux de voir les réactions. Je pense que le deuxième et le troisième degré existent sur toute la planète, des Inuits aux Aborigènes. Même les Suisses, ça les fait rire, alors je ne vois pas pourquoi ça ne ferait pas rire les Malgaches! Les plus pénibles, ce sont les Suisses », déclarait-t-il à l’ouverture de l’exposition.

Participation des artistes locaux

Et pour ajouter une touche malgache à cette exposition itinérante venue tout droit de France, ses concepteurs ont proposé à une dizaine d’artistes locaux de participer. A une condition: celle d’accepter « d’astiquer les Suisses ». Une règle du jeu qui a tout de suite conquis Farahaingo, bédéiste réputé pour son humour cru et corrosif. « A Madagascar, c’est un peu compliqué de se moquer, du gouvernement, de tout…. Alors là, on s’éclate si tous les coups sont permis! »

Pour sa contribution, le dessinateur avait choisi de mettre en scène Titeuf en balade à Madagascar et quelque peu déboussolé. L’illustratrice pour enfant Sese Dille, avait quant à elle décidé de titiller le particularisme culinaire: sur son dessin, des Suisses cherchent du fromage pour organiser une fondue et pensent en avoir trouvé en découvrant le bononoka, le manioc fermenté local qui sent très fort.

Argent, Rolex, vaches ou chocolat, ces clichés suisses ont été dessinés et amplifiés par des artistes malgaches ravis de participer à un échange humoristique culotté et provocateur. Avec cette « Explosion du rire », Plonk et Replonk ont offert au public malgache une palette de traits d’esprit rafraîchissants pour tous les goûts et toutes les sensibilités, qui ouvre peut-être une brèche vers plus d’autodérision.

Sarah Tétaud/mh