Nouvelle manifestation en Israël contre la réforme judiciaire — Genève Vision, un nouveau point de vue

0

A Tel-Aviv, certains manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: « Nous défendrons ce pour quoi vous êtes tombés », en référence aux soldats tombés au combat. La manifestation de Tel-Aviv, le plus grand rassemblement dans le pays, a réuni plusieurs dizaines de milliers de participants, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Des manifestations de moindre importance ont eu lieu dans d’autres villes du pays, notamment à Haïfa. La police ne fournit pas de chiffres officiels sur le nombre de participants aux manifestations.

Les manifestations de samedi précèdent une semaine qui verra de grands rassemblements d’opposants et de partisans de la réforme, parallèlement aux commémorations de Iom Hazikaron (jour du souvenir), mardi, suivie des célébrations des 75 ans de sa fondation lors de Iom Haatzmaut (Jour de l’Indépendance), mercredi.

Dimanche, une grande manifestation d’opposants à la réforme est prévue à Tel-Aviv lors du discours de Benjamin Netanyahu à l’occasion de l’assemblée générale des Fédérations juives d’Amérique du Nord (Jewish Federations of North America). Un autre grand rassemblement des opposants à la réforme a été annoncé pour mardi soir à Tel-Aviv. Les partisans de la réforme ont quant à eux prévu de se rassembler jeudi soir.

Donner une « chance au dialogue »

Depuis l’annonce du projet de réforme début janvier, des dizaines de milliers d’Israéliens se réunissent toutes les semaines pour dénoncer le texte et conspuer le gouvernement formé en décembre par Benjamin Netanyahu. Celui-ci a annoncé le 27 mars une « pause » législative pour donner une « chance […] au dialogue », après une intensification de la contestation, un début de grève générale et l’apparition de tensions au sein de la majorité, mais la mobilisation contre la réforme reste forte.

Pour le gouvernement, le texte vise entre autres à rééquilibrer les pouvoirs en diminuant les prérogatives de la Cour suprême, que l’exécutif juge politisée, au profit du Parlement. Les détracteurs de la réforme estiment au contraire qu’elle risque d’ouvrir la voie à une dérive illibérale ou autoritaire.

ats/fgn

Les tensions restent vives dans les territoires

En Israël, les manifestations contre la réforme de la Cour suprême se poursuivent alors que les tensions restent vives dans les territoires.

Jeudi soir, un attentat a fait trois blessés à Tel-Aviv et trois Palestiniens ont été tués dans leur voiture le matin même, près de Jénine.

Dans ce contexte, en Cisjordanie, le gouvernement israélien a décidé d’intensifier la colonisation qui se révèle désormais davantage économique qu’idéologique.

Regarder le sujet du 19h30: La classe moyenne israélienne encourage la colonisation de l’État hébreu en Cisjordanie pour des raisons principalement économiques